Pourquoi mon chat grogne : ce que vous devez faire maintenant

Partagez à vos amis :

Minou grogne régulièrement, et vous ne comprenez pas pourquoi ? Un chat qui grogne peut rapidement sembler impressionnant. Et on ne sait pas toujours comment agir face à lui, ou comment l’aider.

Le grognement du chat est une façon pour lui de communiquer et de transmettre une demande. En l’occurrence, un chat grogne lorsqu’il se sent en danger ou pour impressionner.

En vieillissant, certains chats deviennent également séniles ! Ils sont donc plus ronchon, bien qu’en réalité cela relève plus d’une “habitude” que d’un réel avertissement.

Pourquoi votre chat grogne ? 6 causes possibles

chat qui grogne photo 1

Un chat a souvent de bonnes raisons de grogner : il s’exprime pour présenter un refus, il demande à être tranquille, ou alors il a mal quelque part. Ce sont bien souvent des grognements justifiés, pour lesquels on peut facilement expliquer les raisons en regroupant certains détails d’observation.

Il arrive cependant que parfois, les grognements surviennent et on ne saurait les expliquer. Dans ces cas complexes, il est nécessaire de se rapprocher d’un vétérinaire comportementaliste. Celui-ci pourra effectuer différents tests afin de poser un diagnostic et trouver une solution.

 

La douleur

Lorsqu’un chat souffre, il est probable qu’il ait des réactions imprévisibles. Il devient irritable, et ses réactions sont rapidement imprévisibles. Et si vous le caressez sur une zone douloureuse, ou même que vous tentez de l’approcher, le grognement peut faire partie des signaux mis en avant par votre félin.

Lors d’un contact physique douloureux, le chat va amorcer une gestuelle avec sa tête en direction de la zone touchée douloureuse. Un peu comme s’il allait vous mordre. Et il est également probable qu’un miaulement survienne également.

 

La peur

Dans certains cas de peur extrême, les chats s’avèrent être difficiles d’approche. On constate généralement les pupilles dilatées, les oreilles rabattues sur le haut de la tête…  et par extension, le grognement du chat dans un moment de peur exprimera là aussi un refus de contact.

 

L’anxiété

chat qui grogne photo 2

En cas de stress intense, votre chat peut être amené à gronder. Cette façon de s’exprimer lui permet d’évacuer le trop plein d‘angoisse.

Vous aurez d’ailleurs peut-être remarqué dans des moments comme ça, que si vous tâchez de l’approcher, il grognera de plus belle. Ainsi, il appuie également un refus de contact, pour lui permettre de limiter la dose de stress déjà encaissée.

Chat stressé ?

Si votre chat est angoissé, alors vous devez agir rapidement :

>>> Cliquez ICI pour voir les solutions anti-stress pour votre chat

 

Le refus de contact

Souvent, c’est le chat qui décide s’il souhaite recevoir une caresse, un câlin, ou tout autre type de contact. Un chat qui a envie de rester tranquille vous le fera savoir en grondant d’une manière sourde, sonnant comme un avertissement.

 

La protection de territoire

Le chat est un animal à l’origine solitaire et territorial. Chaque chat dispose donc de son propre territoire. Et il n’est pas rare d’observer deux chats se regarder en biais et émettre des grognements. Surtout lorsqu’un des deux se retrouve sur le territoire de l’autre.

Toutes sortes de signaux sont alors envoyés :

  • Des grognements
  • Des feulements
  • Les oreilles couchées
  • Une déglutition accélérée
  • Le dos courbé
  • Le poil hérissé

Et il s’avère difficile dans des moments pareils de dévier leur attention pour désamorcer la situation.

D’ailleurs, on recommande de ne pas avoir de contact physique direct avec les chats dans des moments semblables. En effet,ils pourraient avoir des réactions démesurées.

 

Les troubles du comportement

chat qui grogne photo 3

Les grognements de votre chat surviennent de manière inexpliquée ?

Alors il est temps de vous tourner vers un vétérinaire comportementaliste ! Ce dernier procédera à des tests complets afin de parfaire un diagnostic. Et vous permettre de trouver une issue durable face à la problématique que votre chat rencontre.

Il peut notamment s’agir notamment d’hyperesthésie, autrement dit des sens exacerbés. Le chat va alors avoir tendance à grogner, présenter de l’agressivité, miauler sans raison apparente…

Un autre aspect des troubles du comportement, c’est la protection de ressources. Derrière ce mot paraissant barbare, l’aspect territorial n’est pas inclus. Le territoire est géré bien indépendamment, et relève de l’instinct même du chat.

La protection de ressources relève notamment de la protection de la gamelle. Avez-vous déjà aperçu sur le web ces vidéos de chatons qui grognent dès lors qu’on approche la main d’eux et de leur nourriture ?

Si on a bien souvent une réaction d’extase devant ces boules de poils adorables, il n’en reste pas moins que la situation est bien moins drôle. Lié à un manque dû à un besoin physiologique, ce genre de trouble du comportement se développe crescendo. Donc il doit être géré le plus tôt possible afin de limiter l’impact.

 

Le syndrome du chat caressé-mordeur

En somme, plus qu’un syndrome, c’est un comportement qu’on peut retrouver chez de nombreux matous. Votre chat vient à votre contact, s’assoit sur vos genoux ou se couche contre vous.

Pour autant, et contrairement à ce que l’on pense, il ne vient pas nécessairement réclamer votre attention. Et on a souvent tendance à se laisser attendrir et à vouloir commencer à le caresser.

Donc on ne fait pas cas des premiers signes que le félin envoie pour exprimer son agacement, et d’un coup paf ! La morsure survient.

Le problème qui survient en réalité, c’est l’absence d’interprétation des signaux envoyés en amont. Vous ne les voyez pas et donc vous ne les prenez pas en compte involontairement.

Le chat se retrouve agacé de prévenir et finit par créer l’action du déclic, qui fera que vous cesserez l’interaction physique.

Cet aspect particulier du tempérament du chat, qui parfois souffle facilement le chaud-froid, n’est pour autant pas compliqué à gérer si vous faites preuve de patience.

En effet, il faudra du temps, mais vous pouvez tout à fait mettre en place des rituels. Ceux-ci dans le but d’améliorer et d’augmenter la tolérance du matou… et donc la fréquence de vos caresses.

Comment réagir face à un chat qui grogne

chat qui grogne photo 5

Dans le cas d’une peur ou d’un coup de stress, il est important de respecter le périmètre demandé par le chat : ainsi, il ne faut pas le caresser, ni même lui parler.

La meilleure des solutions serait de l’isoler à l’écart et au calme, le temps que la pression redescende. Cela peut parfois prendre plusieurs heures. Donc il est nécessaire de se montrer patient.

Dans le cas d’une douleur, il faut consulter son vétérinaire dans les plus brefs délais. En effet, le chat est un animal qui n’aime pas montrer quand il souffre. Et votre matou pourrait passer plusieurs jours à souffrir sans que vous vous en rendiez compte.

De même dans le cas d’un trouble du comportement, il est important de ne pas laisser traîner. Le chat concerné doit être vu par un spécialiste afin que les conséquences du trouble ne s’installent pas dans la durée.

Pour ce qui est de la protection des ressources et notamment du territoire ? Il est conseillé de ne PAS séparer les chats physiquement en y mettant vos mains. Privilégiez de raccompagner l’intrus en dehors des limites du territoire.

Comment faire pour que votre chat arrête de grogner

chat qui grogne photo 4

Respecter ses limites est la clé ! Comme tout être vivant, le chat est un animal qui communique. À vous de savoir repérer les signaux pour analyser son langage et agir en conséquence, selon les solutions évoquées ci-dessus.

Dans le cas où les grognements persistent dans le temps, il est tout à fait envisageable d’avoir recours aux services d’un comportementaliste félin. Ce dernier interviendra pour permettre de rétablir le dialogue entre vous et votre petit compagnon.

La clé réside dans l’évaluation de la cause à l’origine des grognements de votre félin. Toute réaction positive de votre part permettra à la situation de se désamorcer. Votre chat aura ainsi plus de facilité à se détendre.

Conclusion

En conclusion, votre chat a besoin de vous ! Prêtez un œil attentif aux besoins de votre matou ! En cas d’urgence ou si vous l’estimez nécessaire, tournez-vous vers les professionnels de santé et de comportement.

Autrement, n’hésitez pas à supprimer tout déclencheur de stress et de peur, ou à isoler temporairement votre chat. Cela l’aidera à reprendre ses esprits et retrouver un semblant de calme.

Et surtout, repérez le facteur provoquant les grognements de votre chat vous permettra facilement d’y remédier en trouvant une solution efficace.

En bref, passez des moments privilégiés avec lui et apprenez-lui la tolérance et la patience. Vous pouvez aussi lui enseigner qu’un contact physique n’est pas systématiquement source de stress… Vous constaterez de ce fait que votre chat évoluera et se montrera plus réceptif à vos sollicitations. Il faut être patient !

 

Si vous avez une question ou que vous voulez partager votre expérience avec une friandise pour chat… alors vous pouvez laisser un message dans l’espace commentaire ci-dessous. Je lis tous les messages et j’y réponds souvent !

Bien à vous,

Marie du site Chadoux.com

Passionnée par les chats et leur univers, je suis souvent en contact avec des vétérinaires et des comportementalistes spécialisés dans les chats. Et dans mes articles, je mets à disposition mon expertise pour vous aider à vivre une vie heureuse avec votre matou.


Partagez à vos amis :

Marie

Passionnée par les chats et leur univers, je suis souvent en contact avec des vétérinaires et des comportementalistes spécialisés dans les chats. Et dans mes articles, je mets à disposition mon expertise pour vous aider à vivre une vie heureuse avec votre matou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.