Le chat Scottish : comportement, caractère et ses secrets (+photos)

Partagez à vos amis :

Le chat Scottish porte l’image du chat tout doux, tout rond, tout mignon. C’est vrai que c’est une des races de chats les plus gentils et joueurs.

Originaires d’Écosse, les Scottish sont de quatre sortes :

  • Le Scottish fold
  • Le Highland fold
  • Le Scottish straight
  • Le Highland straight

En effet, le Scottish est le chat classique de cette race. Il peut avoir les oreilles « fold » ou « straight », c’est-à-dire pliées (typiques de la race) ou droites. Le terme Highland désigne celui qui a les poils mi-longs.

L’aspect éthique de leur élevage est sujet à controverse à cause de la mutation génétique qui lui a donné ses oreilles cassées. C’est parce que cette mutation peut être responsable d’une maladie des os et des articulations handicapante et source de douleurs.

La personnalité du Scottish

chat scottish photo 1

Le Scottish est un chat « facile ». Sympathique, intelligent, docile, un petit air peluche, un rien flegmatique, c’est un matou au bon caractère et plein de charme.

C’est un chat doux et câlin

Très fidèle dans sa relation à son « humain ». Il sait quand même se laisser caresser et profiter de la présence des autres membres de la famille. De plus, il est reposant et apaisant, même ses miaulements sont doux à l’oreille (la plupart du temps).

Par contre, il a besoin d’attentions et de compagnie. Et il n’aimera pas beaucoup rester seul. Par ailleurs, trop de solitude peut l’ennuyer et même le rendre dépressif, voire agressif (plus rarement quand même).

 

Il est méfiant envers les nouveautés et les étrangers

Comme beaucoup de ses congénères, il n’aime pas trop qu’on change ses habitudes et il a des capacités d’adaptation un peu limitées.

Mais malgré sa curiosité naturelle, il peut se montrer froid envers les étrangers et s’en détourner. Ce n’est que de la méfiance, il suffit de le laisser venir.

 

Le scottish aime beaucoup jouer

Sous son apparence de douceur se cache à peine un petit coquin qui aime jouer. Il en a besoin d’ailleurs, pour son équilibre. L’activité physique et la satisfaction de sa curiosité naturelle feront de lui un chat heureux et en bonne santé.

Attention ! Son goût pour l’exploration peut le rendre un peu fugueur… prévoir un collier GPS peut être malin.

La santé du chat Scottish

chat scottish photo 2

Pour mieux comprendre la santé du Scottish, il faut connaître son origine. En 1961, une chatte écossaise blanche était née avec les oreilles repliées à cause d’une mutation génétique.

Et quand elle a eu des petits, ils étaient à leur tour porteurs de cette même mutation. C’est à partir de là que des éleveurs anglais et américains ont créé la race Scottish fold en les croisant avec des British Shorthair.

Mais ses oreilles repliées le prédisposent aux parasites et à la surdité. À noter que cette surdité congénitale est plutôt typique des spécimens blancs aux yeux bleus.

Ce qui est encore plus embêtant, c’est que le gène en cause dans la pliure des oreilles (le gène Fd) est aussi porteur de la maladie appelée ostéochondrodysplasie qui provoque de l’arthrite invalidante.

Alors pour faire simple, elle induit des malformations ostéo-articulaires qui provoquent raideurs, boiteries ou paralysie. Et pour pallier ce problème, ils ont été croisés avec des American et des Shorthair et ce phénomène a pu devenir rare.

En effet, ces croisements leur ont apporté de la robustesse et ils ont maintenant une santé de fer. L’espérance de vie du Scottish est de 12 à 15 ans. Mais, comme tous les autres chats, il peut avoir des fragilités et être atteint de certaines maladies :

  • La myocardite hypertrophique qui peut provoquer des insuffisances cardiaques.
  • La polykystose rénale qui amène des kystes dans les reins et provoque des insuffisances graves. Cette maladie héréditaire peut se détecter par un test ADN.
  • L’obésité : Il faut faire attention à son poids, il peut être glouton et s’il manque d’activité physique, grossir de façon excessive.

Comment prendre soin de son chat Scottish ?

chat scottish photo 3

Les soins à apporter au Scottish sont proches des soins qu’on apporte à toutes les autres espèces. Mais la seule différence notable concerne les soins aux oreilles des races Fold.

Reproduction

Pas de reproduction entre Scottish, c’est interdit !  C’est à cause du gène Folded ear (Fd) qui est à l’origine des ostéochondrodysplasies dont on a parlé plus haut. On ne peut leur faire faire des petits qu’avec des Scottish straight ou des Shorthair. 

De plus, les chatons ont les oreilles dressées à la naissance, elles ne se plient que vers 3 ou 4 semaines. Généralement, seulement la moitié des chatons ont les oreilles pliées, les autres deviendront des chats Scottish straight.

 

Alimentation

On l’a déjà dit, il faut être attentif à sa nourriture, parce qu’il a tendance à grossir facilement. Lui donner une nourriture de bonne qualité et équilibrée, en quantités raisonnables, est d’autant plus important qu’on ne voit pas tout de suite qu’il grossit sous son pelage dense.

Et on peut aussi la compléter avec des chondroprotecteurs pour protéger ses articulations fragiles.

 

Toilettage

Son toilettage habituel doit être fait une fois par semaine pour le fold et deux fois pour highland. C’est important pour la santé de son poil et de sa peau. Et il lui faut, en plus, des soins auriculaires.

En effet, il a besoin que ses oreilles soient vérifiées chaque semaine et nettoyées si nécessaire. Pour ça, utilisez une lotion spécialement prévue pour cet usage. Les vétérinaires peuvent la conseiller.

Il convient aussi de lui nettoyer le contour des yeux, les pattes et les dents régulièrement.

L’apparence du chat Scottish

chat scottish photo 4

Ce qui représente le mieux le chat de race Scottish, ce sont ses oreilles repliées, bien sûr, pour les fold. Mais c’est aussi sa rondeur et son pelage épais. Il est de taille moyenne et a une bonne musculature.

Il est rond de partout : son corps est arrondi, on peut même le qualifier de rondelet. Sa tête est arrondie du crâne aux pommettes, en passant par le museau. Et même ses yeux sont grands et ronds, leur couleur correspond la plupart du temps à la couleur du pelage.

Par ailleurs, ses pieds aussi sont ronds, les doigts serrés, version patounes. Sa queue est souple, de taille moyenne et arrondie au bout (eh oui, elle aussi).

Il a le nez court et bien incurvé. Les oreilles sont larges en base, plutôt petites et arrondies (encore !) au bout. Il peut peser entre 3 et 6 kg, pour une longueur de 25 à 30 cm et une taille de 22 à 25 cm.

La couleur de son poil est variable, mais les chocolats, lilas et colourpoint ne sont pas admis dans les concours aux États-Unis. Ils sont unis la plupart du temps. Mais le poil, qu’il soit court ou long, possède une épaisse sous-couche.

Pour qui est fait le chat Scottish ?

Si vous souhaitez adopter un chat Scottish, sachez qu’il sait s’occuper seul et que la vie en appartement n’est pas un souci pour lui. Mais il peut aussi être très heureux en maison avec jardin.

Avec les autres animaux

Le Scottish est un chat sociable, bien que méfiant. Il s’entend bien avec les chiens s’il y est habitué depuis petit. Tout ce dont il aura besoin, s’il vit avec un ou des chiens, c’est de refuges en hauteur pour trouver la paix quand il le souhaite.

Et avec les autres chats ? La vie commune ne doit pas poser de problème si l’introduction est faite dans les règles.

 

Avec les enfants

Il sera le petit nounours de la famille, tout doux et tout gentil. Et il adorera aussi jouer avec eux. Mais attention à ce que les enfants comprennent bien que c’est un être vivant dont il faut prendre soin et dont on doit respecter la tranquillité.

 

Avec les personnes âgées

Il sera dans un environnement idéal, pourvu que la personne sache compenser son propre manque d’activité par des jeux adaptés. Mais la compagnie permanente de son humain préféré sera pour lui une source de bien-être.

Le mot de la fin

Vous savez tout à présent sur le chat de race Scottish. Vous savez que c’est une boule de poils ronde, douce et docile. Mais vous savez aussi qu’il peut être joueur et espiègle.

Vous savez comment la race est née et les enjeux que cela impose sur sa santé. Vous savez comment en prendre bien soin et dans quel environnement il sera le plus heureux.

Est-ce que ça vous a donné envie d’en adopter un ? Dites-le en commentaires en bas de la page.

Envie d’une petite info en plus ? Les oreilles du Scottish peuvent se plier en 1, 2 ou 3 fois ! On appelle ça le simple, le double ou le triple fold. Le triple fold est normalement considéré comme la qualité nécessaire à l’exposition.

Et encore une dernière chose à propos de ces petites oreilles si originales : elles sont aussi mobiles que celles des autres races de chats. Elles peuvent pivoter vers un bruit soudain ou se rejeter en arrière en cas de stress.

Si vous avez une remarque ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire en bas de cet article. Je lis tous les commentaires et j’y réponds souvent, alors n’hésitez pas !

Bien à vous,

Marie du site Chadoux.com

Passionnée par les chats et leur univers, je suis souvent en contact avec des vétérinaires et des comportementalistes spécialisés dans les chats. Et dans mes articles, je mets à disposition mon expertise pour vous aider à vivre une vie heureuse avec votre matou.


Partagez à vos amis :

Marie

Passionnée par les chats et leur univers, je suis souvent en contact avec des vétérinaires et des comportementalistes spécialisés dans les chats. Et dans mes articles, je mets à disposition mon expertise pour vous aider à vivre une vie heureuse avec votre matou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.