British Shorthair : comportement, caractère et tous ses secrets (+photos)

Partagez à vos amis :

Issu d’une des races les plus anciennes en Angleterre, ce cousin du Chartreux, est un chat représentatif de l’élégance anglaise. Majestueux, posé et réfléchi, il est délicatement présent dans votre vie sans être envahissant.

Considéré comme un chat de gouttière au début, c’est lors d’une exposition, en 1871, que sa beauté est remarquée. Son élevage est un défi car les critères sont sévères. 

Mais les multiples combinaisons possibles entre des robes chatoyantes et épaisses, et des yeux dont les couleurs nous fascinent, en font un chat très apprécié.

Et il n’y a pas que ça. En effet, son caractère doux et calme en fait un compagnon agréable à vivre et à aimer. D’ailleurs, il n’en demande pas plus (d’être aimé, je veux dire), parce qu’il a une très bonne santé et nécessite peu de soins.

La personnalité du British Shorthair

British Shorthair photo 1

Calme et joyeux, il supporte assez bien l’absence de son humain préféré la journée, même s’il lui est très fidèle. Et il est gentil, aimable et doux. Par contre, il n’aime pas être porté ou rester sur les genoux. En plus, il est grand et lourd donc ce n’est confortable ni pour lui, ni pour vous.

Pas très curieux et plutôt posé, il aime quand même s’aventurer dans un jardin s’il en a un à sa disposition. D’autant plus qu’il aime quand même bien jouer et chasser. Il a d’ailleurs besoin d’activité physique pour rester en bonne santé et c’est un très bon chasseur.

Il n’est pas très bavard non plus, et quand il miaule, c’est rarement fort. C’est un chat discret tout en étant présent : il aime rester dans la même pièce que son propriétaire, sans demander plus d’attention pour autant.

C’est une race de chat qui se laisse facilement dresser. En effet, il est d’un naturel « bien dans ses pattes » et obéissant quand il a confiance en son maître. Son seul défaut, finalement, c’est d’être un poil trop sociable : il ne craint pas les inconnus.

La santé du chat British Shorthair

British Shorthair photo 2

Le British Shorthair est un chat robuste, d’une bonne santé générale. Son espérance de vie se situe entre 15 et 20 ans. Mais il peut tout de même parfois contracter certaines maladies graves.

La polykystose rénale, qui multiplie les kystes dans les reins du chat qui peut aller jusqu’à provoquer des insuffisances rénales chroniques graves et incurables. C’est une maladie qui peut se dépister par une échographie ou par des signes cliniques quand des kystes s’infectent, par exemple.

La myocardiopathie hypertrophique (HCM) : maladie congénitale qui consiste en un épaississement des parois du cœur qui l’empêchent de fonctionner correctement.

Les British Shorthair y sont prédisposés. Un test de dépistage génétique existe qui permet de savoir si son chaton Maine Coon ou Ragdoll sera atteint ou non. Mais ce test ne fonctionne malheureusement pas pour les British Shorthair.

Certains vaccins peuvent être recommandés. Pour savoir lesquels, il faut demander au vétérinaire. Il vous conseillera les plus adaptés en fonction du mode de vie et de la santé de votre petit compagnon. Et la plupart du temps, on leur fait des vaccins contre les :

  • Typhus du chat
  • Chlamydiose
  • Coryza
  • Leucose féline
  • Rage

Comment prendre soin de son chat British Shorthair

British Shorthair photo 3

Le British Shorthair est un chat facile par tous ses aspects. Prendre soin de lui est comme tout le reste : facile. Mais quelques petites recommandations tout de même :

Son alimentation

Grand chat, grand appétit ! C’est un élément à surveiller, surtout s’il est stérilisé. Il a des besoins spécifiques liés à sa magnifique musculature. Et il lui faut plus de protéines pour la préserver et moins de lipides.

Un régime alimentaire très équilibré contribue à le protéger des pathologies cardiaques auxquelles il est naturellement prédisposé. Pour cela, il faut penser à lui fournir une alimentation de qualité et des compléments alimentaires adaptés que votre vétérinaire pourra vous conseiller.

Toilettage

Comme chez les humains, il y a des « têtes à poux », les British Shorthair sont vulnérables aux puces. Donc, le toilettage en soi n’est pas vraiment nécessaire parce qu’il a le poil court mais il permet de surveiller l’apparition de parasites.

Cependant, un bon coup de brosse pendant la mue (deux fois par an au printemps et à l’automne) permet d’éliminer une plus grande partie des poils que votre matou avalerait en se lavant.

Et ça lui évitera de vomir trop de boules de poils agglomérés dans son estomac. D’autant plus qu’il a le pelage épais avec un sous-poil dense.

Les yeux et les oreilles nécessitent un peu d’attention. Les nettoyer avec des produits spécifiques évitera que des maladies ne s’installent. Il faut aussi penser à couper le bout des griffes s’il ne sort pas (ou lui laisser un grattoir à disposition).

Reproduction

Les femelles commencent à avoir leurs chaleurs entre 6 et 9 mois, mais elles ne sont pas forcément matures pour autant. En effet, il faut attendre encore un peu avant qu’elles ne puissent faire des petits.

De plus, la période des chaleurs dépend de la luminosité ambiante, donc la saison de la reproduction se situe en général entre février et juillet. La gestation dure environ 65-72 jours.

Il faut prendre en compte les éléments génétiques connus pour créer des chatons Shorthair conformes aux standards de la race. 

Généralement, ce sont les professionnels de l’élevage qui savent le faire. Ils étudient le matériel génétique des parents et des grands-parents (la taille des oreilles, par exemple, ou la couleur de la robe).

Et les mères se débrouillent très bien pour mettre les petits au monde et les gérer, mais il faut qu’elles se sentent en sécurité. Elles apprécient que leur humain préféré soit présent en soutien. 

L’apparence du chat British Shorthair

British Shorthair photo 4

Le British Shorthair est un chat massif qui donne une impression de solidité et de force. En bref, il a une forte musculature. Il y a une assez grande différence de corpulence entre les mâles et les femelles. Ils peuvent peser jusqu’à 8 kg, alors qu’elles restent plus souvent vers 5 kg.

Son corps est tout en rondeur et pourtant pourvu d’une très belle musculature. La poitrine est large et le cou et la queue sont raccourcis. Et il mesure 30 cm en moyenne, mais n’atteint sa taille définitive que vers l’âge de 3 à 5 ans.

Son pelage est le plus souvent bleu (un gris très chatoyant, mon préféré) mais 17 nuances sont acceptées pour les expositions. Ça peut être des crèmes, des blancs, certains sont rayés. 

Ce qu’il faut retenir, c’est que le poil du British Shorthair, comme son nom l’indique est court. Il est bien fourni en sous-poils et épais, ce qui lui permet de résister au froid.

La tête est large et arrondie, avec des joues bien pleines, elle donne une impression de puissance comme le reste du corps. Elle fait tout le charisme de ce chat élégant comme un lord.

De plus, ses oreilles sont généralement petites et arrondies au bout. Elles ont le même écartement que les yeux.

Et puisqu’on en parle (d’yeux et de charisme), la couleur des yeux des chats british Shorthair peut prendre des teintes comme du bleu limpide, de l’or, de l’ambre, du cuivré, assez hypnotiques. La couleur des yeux est presque toujours assortie à la couleur du pelage.

Et, pour finir, la forme des narines incurvées et ouvertes, est typique de cette race de chats.

Pour qui est fait le chat British Shorthair ?

Très tolérant, le British Shorthair sera à son aise avec d’autres animaux et avec les enfants. Il faudra juste lui laisser un espace dans lequel il pourra se reposer si le besoin s’en fait sentir.

C’est un bon compagnon pour tous types de propriétaires et avec tous types de modes de vie. Il saura facilement s’adapter à la vie en appartement, mais aussi avec des espaces ouverts sur l’extérieur, voire un jardin.

Attention cependant aux balcons car il chasse les oiseaux. Il est conseillé de les sécuriser.

S’il dispose d’un jardin, il en profitera pour s’adonner à la chasse. Ne soyez pas surpris s’il apporte des « cadeaux ». Mais il préfèrera ensuite le confort de la maison.

À savoir aussi : Il déteste le bruit.

Le mot de la fin

Élégance anglaise, charisme, douceur et puissance. Ce chat hors du commun est une véritable force tranquille. Il ne peut que vous plaire.

Une personnalité à la fois sportive et posée, une apparence toute en force et rondeurs, et une santé assez robuste. En bref, il a toutes les qualités du compagnon idéal.

Les seuls points de vigilance à avoir seront le dépistage des maladies congénitales récurrentes chez cette espèce, et l’alimentation de ce sportif aux besoins nutritionnels importants.

Pour le reste, comme tous ses congénères chats en général, il ne demande pas plus que beaucoup d’amour.

Si vous avez une remarque ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire en bas de cet article. Je lis tous les commentaires et j’y réponds souvent, alors n’hésitez pas !

Bien à vous,

Marie du site Chadoux.com

Passionnée par les chats et leur univers, je suis souvent en contact avec des vétérinaires et des comportementalistes spécialisés dans les chats. Et dans mes articles, je mets à disposition mon expertise pour vous aider à vivre une vie heureuse avec votre matou.


Partagez à vos amis :

Marie

Passionnée par les chats et leur univers, je suis souvent en contact avec des vétérinaires et des comportementalistes spécialisés dans les chats. Et dans mes articles, je mets à disposition mon expertise pour vous aider à vivre une vie heureuse avec votre matou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.